Chercher aussi sur: Web Actualités Encyclopédie Images Expressions françaises avec
Cordial Dico

caquet

  
      nm  
1    gloussement de la poule pondant ou ayant pondu  
2    bavardage futile et indiscret  


rabaisser le caquet            v  
faire taire, laisser sans voix  
rabattre le caquet            v  
faire taire, laisser sans voix  
Dictionnaire Français Définition  
Cordial Dico

caquet

, s  
      nm   caquètement, commérage, babillage, caquetage, babil, cancan, verbiage, babillement, bavardage, lallation  
[antonyme]   mutisme, silence  


avoir le caquet bien affilé  
      v   être bavard, avoir la répartie facile  
fermer son caquet  
      v   faire taire  
rabaisser le caquet  
      v   faire taire  
rabattre le caquet  
      v   faire taire  

Dictionnaire Français Synonyme  

Consulter aussi:

caquète, caquète, caqueter, caquette

rabattre le caquet à quelqu'un v.
1. faire taire quelqu'un
2. forcer une personne à être moins insolente, la remettre à sa place
Expressio
(familier)
on dit aussi rabaisser le caquet à quelqu'un

Origine

Au commencement, au début du XIVe siècle, était la 'caqueteresse' ou la "femme bavarde"[1].

Au milieu du XVe, le verbe 'caqueter' voulait dire 'bavarder' et le déverbal 'caquet' désignait à la fois un "bavardage indiscret, importun" humain et le cri de certains animaux (comme le gloussement de la poule qui vient de pondre son oeuf, par exemple).
Au même moment apparaît rabattre[2] le caquet (de quelqu'un) qui veut dire "faire cesser le bavardage " dérangeant de cette personne, donc la faire taire.

C'est au début du siècle suivant qu'on utilisera aussi le verbe 'rabaisser', époque à laquelle on trouvera également les versions avec les verbe 'abattre' et 'abaisser', sans que ceux-ci aient survécu jusqu'à notre époque.

Souvent utilisée en désignant des personnes insolentes ou imbues d'elles-mêmes, on a tendance à lui préfèrer maintenant clouer le bec.

Exemple

« Au reste, je suis fort aise que l'évêque du Puy ait un peu rabattu le caquet du Duc de Roquelaure ; j'en ai ri ici avec M. de Montel, Syndic de la Province du Languedoc, qui m'a conté que l'évêque du Puy avait trouvé à qui parler à son tour dans ce pays-ci, et que feu M. de Cons, Évêque de Nîmes, lui avait donné son reste dans l'assemblée des états. »
Du Noyer (Anne Marguerite Petit) - Lettres historiques et galantes - 1790

Commentaires additionnels:

Pour garantir la qualité des commentaires, nous vous prions de vous identifier. C’est simple et rapide :
Ou Inscription/connexion sur Reverso

Dictionnaire Collaboratif     Français Définition
exp.
Réplique destinée à fermer le caquet de personnes répétant sans cesse "je veux, je veux" et ne le méritant pas.
Avec son "nous", Louis XIV associait sans doute les Français mais on comprenait bien "je veux".
Pour ajouter des entrées à votre liste de vocabulaire, vous devez rejoindre la communauté Reverso. C’est simple et rapide:

Publicité