Définition contrat de mariage français | dictionnaire français définition synonymes Reverso

Chercher aussi sur: Web Actualités Encyclopédie Images Expressions françaises avec
contrat de mariage n.
convention par laquelle les futurs époux fixent le statut de leurs biens pendant le mariage et le sort de ces biens à la dissolution.
[Leg.]

Commentaires additionnels:

Pour garantir la qualité des commentaires, nous vous prions de vous identifier. C’est simple et rapide :
Ou Inscription/connexion sur Reverso

Dictionnaire Collaboratif     Français Définition
n.
clause par laquelle les époux conviennent dans leur contrat de mariage que l'un d'eux ou ses héritiers ne pourront prendre dans la communauté, quelle qu'en soit la valeur, qu'une certaine somme déterminée.
[Leg.]
n.
celui qui a la capacité pour se marier est également capable de donner son consentement au contrat de mariage qui le concerne.
[Leg.]
n.
dans le régime dotal, biens de l'épouse qui, par la volonté exprimée dans le contrat de mariage, sont inaliénables et insaisissables.
[Leg.]
n.
contrat par lequel le titulaire d'un droit de propriété industrielle concède à un tiers la jouissance de son droit d'exploitation, gratuitement ou à titre onéreux, moyennant le paiement d'une redevance.
[Leg.]
n.
convention par laquelle une personne dite le salarié met son activité professionnelle à la disposition d'une autre, l'employeur ou patron, qui lui verse en contrepartie un salaire et a autorité sur lui.
[Leg.]
nfpl.
vingt-cinquième anniversaire de mariage
nm.
contrat de travail pour lequel l'employeur bénéficie d'une aide de l'État réduisant ainsi les charges patronales et l'incitant à embaucher
n.
contrat de travail dont peuvent bénéficier les personnes désavantagées dans la compétition pour l'accès à l'emploi qui assure à l'employeur une réduction de ses charges patronales et à l'employé la possibilité de se former
on emploie également le sigle "CUI"
n.
clause privant un associé de tout droit aux profits de la société ou lui attribuant la totalité des profits, mettant à sa charge la totalité des pertes ou l'exonérant de toute contribution au passif social ; cette clause est réputée non écrit dans le contrat de société.
[Leg.]
nm.
contrat de travail subventionné par l'État dans le but de favoriser l'accès à l'emploi des jeunes sans formation
n.
droit dont dispose l'une des parties à un contrat de réduire ce dernier à néant par sa volonté.
[Leg.] Ce droit peut être conféré soit par la loi, soit par une disposition contractuelle. Dans ce contexte, le droit de repentir est proche du droit de rétractation. Le droit de repentir est par exemple envisagé en matière de baux commerciaux.
n.
contrat de bail de longue durée par lequel le preneur s'engage à édifier des constructions sur le terrain dont il a la jouissance.
[Leg.]
n.
logement fourni au salarié en vertu du contrat de travail et nécessaire à l'exécution de ses fonctions.
[Leg.]
nf.
accord entre un employeur et un salarié pour mettre fin à un contrat de travail
[Leg.]
nm.
mariage sans union charnelle des deux époux
Les mariages blancs sont notamment contractés par des personnes de nationalités différentes dans le but d'obtenir certains droits comme l'aurorisation de séjour dans un pays.
n.
mariage nul mais qui en raison de la bonne foi de l'un au moins des époux est réputé valable pour le passé à l'égard de cet époux ; à l'égard des enfants, le mariage est toujours putatif même si les deux époux sont de mauvaise foi
[Leg.]
n.
mariage qui n'est pas décidé sur la base d'une passion ou d'un amour spontané mais par rapport à des raisons "objectives" ou par calcul. En général vue de façon négative, mais peut parfois être aussi réussi qu'un "mariage d'amour"
nm.
mariage contracté entre deux personnes de nationalités différentes, l'une ayant séduit l'autre dans le but d'obtenir certains droits
L'expression a été largement employée dans les médias à partir de 2009, après qu'Éric Besson, ministre de l'Immigration, a déclaré vouloir s'attaquer à cette pratique.
n.
contrat faisant naître des obligations à la charge des parties au contrat.
[Leg.]
n.
contrat passé par une personne publique ou pour son compte et soumis au droit administratif.
[Leg.]
Pour ajouter des entrées à votre liste de vocabulaire, vous devez rejoindre la communauté Reverso. C’est simple et rapide:
Cordial Dico

contrat

  
      nm  
1      (droit)   convention juridique entre des parties, engagement mutuel écrit de deux ou plusieurs personnes  
2    document écrit lui-même, qui précise cette convention  
3      (jeux)   dans les jeux de cartes, annonce fixant le nombre de levées minimum à réaliser  


aliénation-contrat  
      nf     (droit)   relation d'échange avec l'aliénation d'un bien qu'il suppose et le contrat qu'il constitue  
avant-contrat  
      nm   convention destinée à préparer la signature d'un contrat  
coup de canif dans le contrat            n  
adultère  
charte-contrat  
      nf     (histoire)   charte signée par le souverain et servant de contrat vis-à-vis de ses sujets  
quasi-contrat  
      nm  
1    engagement implicite, indépendant de tout contrat  
2    accord passé entre les pouvoirs publics et un producteur pour soutenir une production  
Dictionnaire Français Définition  

Publicité
Advertising