Définition faire la barbe à quelqu'un français | dictionnaire français définition synonymes Reverso

Chercher aussi sur: Web Actualités Encyclopédie Images Expressions françaises avec
faire la barbe à quelqu'un v.
se moquer de quelqu'un, le narguer ; l'emporter, avoir l'avantage sur quelqu'un
Expressio
(familier)

Origine

Cette expression tombée en désuétude semble dater du XVIIIe siècle.
Les avis sur son origine diffèrent.

Selon Maurice Rat, elle viendrait des pratiques du Moyen-Âge lorsque les vainqueurs avaient pour habitude de raser la barbe des vaincus pour les humilier et s'en moquer (premier sens) après avoir eu l'avantage sur eux (deuxième sens).

D'après Gaston Esnault, le premier sens, d'origine populaire, viendrait d'un geste fait avec le majeur et l'index réunis frottant le dessous du menton (la barbe) du bas vers le haut, geste comparable à celui que les gamins pouvaient faire encore récemment avec le pouce, en l'accompagnant d'un "bisque, bisque, rage !"
Esnault n'explique pas le deuxième sens dont l'existence est confirmée par l'édition de 1798 du dictionnaire de l'Académie Française.

Exemple

« Le Français aura de la bonté et une bravoure brillante ; rien ne le rendra triste, rien ne l'abattra ; il ira au bout du monde et en reviendra, comme Figaro, faisant la barbe à tout le monde. »
Henri Beyle dit Stendhal - Promenades dans Rome

Compléments

À partir du XVe siècle, "faire la barbe" voulait aussi dire 'couper la tête' ou 'décapiter'.

"Faire une barbe (à quelqu'un)" voulait dire 'duper'.

Esnault indique que "faire la barbe" voulait aussi dire 'ennuyer', par rapprochement avec le sens argotique de 'raser', locution de laquelle découleraient le "tu me barbes" ou "la barbe !". Cette explication est toutefois rejetée par Cellard et Rey dans leur Dictionnaire du Français non Conventionnel.

Commentaires additionnels:

Pour garantir la qualité des commentaires, nous vous prions de vous identifier. C’est simple et rapide :
Ou Inscription/connexion sur Reverso

Dictionnaire Collaboratif     Français Définition
v.
aider quelqu'un à franchir un obstacle, en formant un échelon avec les mains imbriquées ; donner un coup de main à quelqu'un
Expressio
v.
1. chercher à séduire une autre personne
2. anciennement, chercher à gagner la faveur, les bonnes grâces de quelqu'un
Expressio
v.
faire des reproches injurieux à quelqu'un
Expressio
(littéraire)
v.
en vouloir à quelqu'un
Expressio
(familier)
v.
réprimander fortement, violemment quelqu'un
Expressio
v.
1. créer des difficultés à quelqu'un, généralement pour contrecarrer ses projets,
2. emporter des victoires sur quelqu'un
Reverso/Expressio
v.
donner à quelqu'un ce qu'il mérite (punition, mauvais traitements...), lui faire un mauvais parti
Expressio
(familier)
v.
1) frôler quelqu'un (sens propre) 2) dire du mal de quelqu'un, le critiquer (sens figuré)
familier
v.
1. bercer quelqu'un d'illusions
2. exciter l'imagination de quelqu'un pour le monter contre une autre personne ou contre quelque chose
Reverso/Expressio
(familier et péjoratif)
s’emploie aussi à la forme pronominale se monter le bourrichon dans les mêmes sens
v.
chercher à tromper quelqu'un, à lui faire croire quelque chose de faux
Expressio
on dit aussi la bailler bonne à quelqu'un
v.
1. faire taire quelqu'un
2. forcer une personne à être moins insolente, la remettre à sa place
Expressio
(familier)
on dit aussi rabaisser le caquet à quelqu'un
v.
retenir quelqu'un en lui imposant un discours plus ou moins ennuyeux
Expressio
(familier et péjoratif)
v.
soudoyer quelqu'un, lui donner de l'argent pour en obtenir une faveur
Expressio
(familier)
v.
compromettre, corrompre, soudoyer quelqu'un
exp.
parler brièvement de quelque chose à quelqu'un
Expressio
(familier)
on dit aussi en toucher deux mots à quelqu'un
v.
plaire à quelqu'un, lui convenir
Reverso/Expressio
(familier)s’emploie souvent dans ça me botte !
v.
1. faire sentir son pouvoir à quelqu'un
2. faire longtemps attendre quelqu'un et ne lui procurer qu'une petite quantité de ce qu'il attend
Expressio
v.
dire à quelqu'un les mauvaises choses qu'on pense de lui, de façon franche et brutale
Reverso/Expressio
v.
être très obligé, être redevable d'un grand bienfait à quelqu'un
v.
le faire échouer, lui ôter tout espoir de réussite
[Fam.];[Fig.]
v.
1. le faire sortir de sa léthargie 2. le réprimander fortement
[Fam.]
v.
réduire quelqu'un au silence en l'étonnant fortement
Reverso/Expressio
(familier)
v.
avoir une grande dette de reconnaissance envers quelqu'un
Expressio
n.
confiserie à barbe de sucre obtenu avec un machine qui souffle et donne un volume et un aspect neigeux semblable à une barbe blanche. Souvent blanc ou rose
v.
faire la fête, de l'ancien français « ribouldinguer » signifiant « faire la noce »
[Fam.]
v.
1. faire la quête, pour des artistes de rue
2. par extension, mendier
Expressio
(familier)
Pour ajouter des entrées à votre liste de vocabulaire, vous devez rejoindre la communauté Reverso. C’est simple et rapide:
Cordial Dico

faire

  
      v  
1    dans l'absolu   donner naissance (Dieu fit le ciel et la terre)  
2    par extension, familier   enfanter pour une femme, une femelle, rendre enceinte pour un homme, un mâle, produire des fleurs, des fruits pour une plante  
3    par extension   créer, établir (Garibaldi a fait l'Italie d'aujourd'hui) être l'auteur de (il a fait le dernier film) composer (faire un livre, un tableau)  
4    évacuer des matières fécales, des excréments  
5    émettre, sécréter (les citrons font du jus, le savon fait de la mousse)  
6    fabriquer, construire (l'araignée fait sa toile, le maçon fait une maison)  
7    préparer (faire la cuisine)  
8    mettre en ordre, nettoyer (faire le ménage, faire les cuivres)  
9    étudier (faire ses devoirs)  
10    ramasser, récolter (faire du bois, faire les foins)  
11    gagner, obtenir (faire de l'or, faire recette)  
12    lever, capturer, (faire une nouvelle recrue, faire un prisonnier)  
13    résulter (un et un font deux)  
14      (médecine)   avoir, contracter (faire de la fièvre, faire une dépression)  
15    avoir une occupation, un métier (que faites-vous dans la vie ?)  
16    parcourir, visiter, écumer (faire tout le chemin à pied, faire les magasins, faire les bistrots)  
17    vendre, distribuer (faire le gros et le détail, faire du prêt-à-porter)  
18    mesurer, peser (ça fait six mètres, ça fait deux kilos)  
19    imiter, simuler (faire le pitre, faire le malade)  
20      (théâtre)   tenir un rôle (il fait Sganarelle)  
21    transformer (ce que la vie a fait de lui)  
22    imaginer, se représenter (on le fait plus fort qu'il n'est)  
23    causer, avoir un effet sur (faire le mal, ça ne vous fait rien)  
24    servir de (le canapé fait lit)  
25    agir (faites donc !)  
26    exprimer par la voix (je m'en vais, fit-elle)  
27    paraître, sembler (ce tableau fait très bien dans la cuisine, il fait vieux)  
28    utilisé comme substitut   " tu as payé la note ? non, c'est lui qui l'a fait "  
29    à la forme impersonnelle   exprime les conditions de l'atmosphère, du milieu (il fait chaud, il fait bon vivre ici) le temps écoulé (ça fait deux ans) le constat (ça fait que nous devons partir)  
30    au futur   devenir (il ne fera pas un bon cuisinier)  
      v  
31    s'améliorer, se bonifier, se former  
32    devenir, commencer à être (se faire vieux, sa voix se faisait tremblotante)  
33    se rendre (se faire beau, se faire avocat, se faire moine)  
34    se tourmenter (se faire du souci)  
35    formuler en soi (se faire une raison)  
   se faire             emploi pronominal  
36    être à la mode, être en usage (ça se fait à Paris, ça s'est toujours fait)  
37    s'habituer (on s'y fait)  
38    argot   se taper, s'offrir  
Dictionnaire Français Définition  

Publicité
Advertising