Chercher aussi sur: Web Actualités Encyclopédie Images Expressions françaises avec
Cordial Dico

délice

  

      nm   plaisir, régal, félicité, volupté, jouissance, ravissement, béatitude, joie, contentement, charme, satisfaction, délectation, bonheur  
[antonyme]   cruauté, déplaisir, supplice, chagrin, douleur  
Dictionnaire Français Synonyme  
Cordial Dico

délice

  
      nm  
1    grand plaisir  
2    ce qui apporte un grand plaisir, en particulier gustatif  

Dictionnaire Français Définition  

les délices de Capoue nfpl.
le plaisir de l'immédiat, la satisfaction de l'instant préférés à la mise en oeuvre de projets sûrement plus profitables à terme ; le choix de la facilité au détriment de l'efficacité ou de la durabilité
Expressio

Origine

Nous sommes en Campanie, en 215 avant J.-C.
Le grand homme de guerre carthaginois Hannibal, suivi de ses troupes, a péniblement traversé les Alpes avant de mettre la pâtée aux légions romaines à Cannes.
Épuisés, ayant envie de se reposer et de profiter des plaisirs de la vie, les soldats arrivent à Capoue qu'ils prennent au Romains.

Or, à cette époque, Capoue (qui est aujourd'hui Santa Maria de Vetere) est une des villes les plus riches et les plus belles de l'Italie antique, réputée pour sa douceur de vivre et ses environs très verdoyants.
Comme nous sommes à l'approche de l'hiver, au lieu de pousser immédiatement vers Naples et de profiter de son avantage sur les Romains, Hannibal décide de laisser passer la saison froide dans ce petit paradis terrestre.

Exemple

« Mais le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb, farouche opposant à Martine Aubry, appelle DSK à se déclarer "assez vite" : "Si l'on aime la France et si l'on a envie de la réformer, il faut savoir abandonner les délices de Capoue" »
Agence France Presse - Dépêche du 23 avril 2010

« Ici est l'autre vérité que les Antilles, et presque tout l'Outre-Mer, doivent regarder en face : l'assistanat y est moins dénoncé que l'exploitation ; les délices de Capoue des aides publiques ne soulèvent que peu de critiques... »
Christophe Barbier - L'Express - Article du 18 février 2009

Compléments

L'origine proposée ici est l'habituelle pour cette expression.
Toutefois, on peut lire ceci sous la plume de Prosper Ménière en 1862 dans "Cicéron médecin" (et on trouve les mêmes affirmations dans différents ouvrages du XIXe siècle) :
« Ainsi notre auteur a pensé que le long séjour d'Annibal dans la Campanie a contribué puissamment à amollir le courage de l'armée carthaginoise et de son illustre chef. On serait malvenu à s'élever contre cette opinion, que les historiens postérieurs à Cicéron ont adoptée, développée, et qui est devenue en quelque sorte proverbiale. Qui ne sait ce que l'on doit entendre par les délices de Capoue ? Et cependant il est certain que l'armée africaine se maintint en Campanie pendant treize ans, que tantôt victorieuse, tantôt battue, elle se montra toujours vaillante et disciplinée, toujours dure à la fatigue, prête au combat, ce qui ne s'accorde guère avec la prétendue influence démoralisante qu'on attribue à ce sol privilégié.

Commentaires additionnels:

Pour garantir la qualité des commentaires, nous vous prions de vous identifier. C’est simple et rapide :
Ou Inscription/connexion sur Reverso

Pour ajouter des entrées à votre liste de vocabulaire, vous devez rejoindre la communauté Reverso. C’est simple et rapide:

Publicité